*Une inspiration déco * Une bonne adresse * Un coup de coeur*
Textes et photos de Caroline Boeglin

mardi 20 mai 2014

En mode industriel pour un showroom déco

Véronique Gerber est décoratrice, en achetant son corps de ferme elle s'est tout de suite projeté dans l'ancienne étable. Les volumes offraient de belles possibilités, un gros chantier plus tard son atelier, son showroom déco et un lieu convivial d'expos et de rencontres étaient nés.


L'extérieur évoque l'esprit loft, les baies vitrées noires élancées donnent un look industriel, les briques ont été conservées après avoir été nettoyées. L'architecte Olivier Moran a pris soin de préserver le bâtiment et de le rénover en harmonie avec les maisons autour. Ainsi la fenêtre la plus haute sur la façade est en demi-lune, faisant écho aux ouvertures du presbytère voisin.



L'intérieur est un mélange harmonieux de bois, pierre, verre et métal. Véronique allie volontiers le mobilier industriel, aux antiquités, aux oeuvres d'art contemporaines. 



Le sol est en pierre calcaire Lima il vient de chez Fernand Kriess, tailleur de pierres.


Véronique est une artiste dans l'âme. Elle crée depuis de nombreuses années, des objets déco, de la vaisselle des sculptures et des bijoux en porcelaine et céramique.






Le bar en verre a été réalisé par André Freydt, créateur verrier à Furdenheim.


Un des éléments majeur du rez-de-chaussé c'est l'escalier en métal brut monté sur un limon central. Il est signé par la société Escasteel et Jean-Marc Speich.



Au premier étage les volumes sont toujours aussi remarquables. Véronique y aménage, un espace salon, le bureau de son mari ainsi qu'une chambre d'ami.





Petit coup de coeur pour la sélection de lampes qu'elle a déniché.

En mode ludique pour la lampe ballon de la collection Memory. Elle est signée par le designer tchèque Boris Klimek pour les éditeurs de luminaires Brokis. Le verre opale évoque la légèreté d'un ballon baudruche, les fixations sont invisibles, j'aime cette touche de fantaisie dans la monté d'escalier. Elle existe aussi en suspension et en différentes dimensions.


La suspension Shiny Shadow de chez Smarin semble flotter elle aussi au-dessus du bureau. Elle est en soie avec des leds intégrés. Elle diffuse une lumière douce et évoque la lune.


Dans la chambre à coucher Véronique a réalisée elle-même cette lampe à partir de morceaux de tissus cousus.



Petit coup de coeur pour les créations de Carole Lang, créatrice de papiers machés et de céramiques.


Besoin de conseils déco, de coaching, envie de refaire une pièce faites appel à 

Obershaeffolsheim
06 14 35 76 11





















mardi 22 avril 2014

Un antiquaire installé dans une ancienne étable

Jean-Georges Rettig est antiquaire, il vient de rénover l'étable de son corps de ferme à Behlenheim pour y aménager sa boutique. C'est l'histoire d'un homme passionné par la matière et les matériaux qui travaille de ses mains le bois, la pierre, la terre et le métal. Une belle leçon d'authenticité.


La façade des dépendances était recouverte de crépis, Jean-georges la découvre pour laisser les briques apparentes. Leur couleur rosée s'accorde avec douceur avec la façade réalisée à la chaux de l'ancienne maison d'habitation. 




La chaux vient de la carrière de Boehm à Dahlenheim elle est mélangée avec du sable rouge de la région de Brumath et servira aussi pour les joints entre les briques.


L'ouverture et la porte d'entrée n'existaient pas elles ont été créées. La porte date des années 20 elle a été offerte par son fils Gregory, antiquaire à Bosselhausen.
Pour son portail Jean-Georges mélange métal et bois.


Il ne fixe pas les planches de bois brut entre elles et évite ainsi qu'elles ne se fissurent. Son portail apporte une touche contemporaine au corps de ferme.


Dans la cour les vieux pavés sont d'origine, au fond la grande porte de la grange cache une porte-fenêtre qui ouvre sur son intérieur. 



La verrière est une pièce rapportée chinée à la Brocante du bâtiment de Marckolsheim, Alain Bitter lui avait mis de côté durant de nombreuses années. Elle date du XVIIIème siècle, sans soudure c'est un vrai travail d'art, les pièces sont entièrement rivetées.




L'intérieur de l'étable où se trouve la boutique a été entièrement rénové. Au rez-de-chaussé se trouvent les plus belles pièces. Un sol en béton ciré a été coulé et teinté avec des pigments.


Le plafond est surprenant avec ses terres cuites gravées de motifs géométriques. Jean-georges les a décapé et huilé.



Le premier étage est accessible par un escalier en bois qui a été associé à une rambarde en inox créée par Jean-Georges.



La hauteur est impressionnante et les poutres en métal ont remplacé celles déjà existantes mais trop basses pour permettre de circuler dans la pièce. Une belle réalisation contemporaine.



C'est dans cette partie de la boutique que l'on trouve aussi les plus petits objets dans l'esprit brocante.






Y aller:

Antiquités Rettig
1 Grand Rue
67370 Behlenheim
06.80.23.58.48













lundi 14 avril 2014

Comme dans un rêve!

Les propriétaires de cette maison ont craqué pour l'environnement du terrain: une belle forêt de pins à perte de vue. Ils ont imaginé la maison de leurs rêves: 1300m2 de design et de matériaux nobles. Une maison qui allie à la fois beaux volumes et cadre de vie chaleureux.

Architecture Loewenguth

Pour l'extérieur les matériaux choisis donnent du relief aux lignes épurées. Une touche de rouille pour réchauffer, des enduits à base de coquilles d'huîtres pour un effet satiné. Les volumes presque industriels sont signés Frédéric Loewenguth du cabinet d'architecture Loewenguth à Quatzenheim. Il travaille main dans la main avec son épouse et c'est une véritable prouesse qu'il a réalisé tant pour la forme extérieure de cette maison qui est en fait une reconstruction d'une maison déjà existante, que pour les volumes intérieurs et la conception des espaces. Le suivit du chantier, la décoration et l'aménagement c'est Martine Vix, Modecom qui s'en est chargé elle travaille régulièrement avec les Loewenguth.

Architecture Loewenguth

Les espaces verts fraîchement plantés sont signés Louis Pessel, paysagiste à Seebach.

Architecture Loewenguth


Architecture Loewenguth

On pénètre dans le hall d'entrée monumental mais pas de son qui résonne, l'ambiance est tamisée grâce au bois posé au sol. Un bel escalier accompagné d'une rambarde majestueuse s'élève le long d'un mur tout en rondeur. C'est le coeur de la maison, l'architecte et les propriétaires ont choisi d'intégrer des courbes dans ces espaces cubiques pour adoucir les perspectives.


Architecture Loewenguth

Architecture Loewenguth

Le travaille de ferronnerie d'art est signé Schaffner. Le métal est ciselé en un seul bloc et ensuite laqué en blanc. C'est une véritable prouesse que d'avoir pu réaliser, transporter et poser  ces gardes-corps en une fois. Le résultat est épatant.

Architecture Loewenguth

Architecture Loewenguth

C'est un escalier réalisé en console murale, c'est à dire qu'il ne nécessite pas de limon, les marches sont fixées directement dans le mur ce qui donne cette sensation de légèreté.

Architecture Loewenguth


Dans le salon, la priorité va aux matières chaudes: un tapis moelleux, un grand canapé capitonné en velours. Une grande partie du mobilier vient de chez Latitudes et Méridiens à Strasbourg.

Architecture Loewenguth


Architecture Loewenguth

Architecture Loewenguth

Telle une oreille dans le mur, l'espace home cinéma est accessible par une ouverture tout en rondeur. L'encadrement est réalisé en placage de chêne qui rappelle le sol de l'entrée. C'est un beau travail de menuiserie signé Damien Lacour

Architecture Loewenguth

Architecture Loewenguth

 Il réalise également un vaisselier caché derrière une grande paroi laquée en blanc qui suit la ligne courbe du mur.
Pratique, ce véritable "dressing à vaisselle" disparaît une fois la porte fermée et reste pourtant facilement accessible au moment de recevoir des invités dans la salle à manger.

Architecture Loewenguth

Architecture Loewenguth

Architecture Loewenguth

Un côté ludique et coloré pour cette table design qui vient casser le rythme noir et blanc des sols et des murs.
Au sol les propriétaires ont choisis de large dalles d'ardoise chez Porcelanosa à Vendenheim. Comme d'ailleurs tout les carrelages de la maison.

Architecture Loewenguth

Architecture Loewenguth

Pour donner du relief à vos murs rien de tel que les enduits imitation peaux de croco ou d'éléphant. Réalisés à partir de pochoirs, ces enduits habillent les murs et les teintes et autres vernis de finition apportent un véritable effet de cuir. Tous les enduits de la maison viennent de chez Areal et on été mis en oeuvre par Tugend à Schweighouse.

Architecture Loewenguth


La cuisine évoque la pureté de par ses lignes et sa couleur. Mais l'effet laboratoire est atténué grâce à l'utilisation d'un revêtement en contre-plaqué blanc mat qui est très doux au toucher, comme une peau de pêche.
Bravo Bulthaup!



Architecture Loewenguth

L'électricien Laurent Eck à Wasselonne insère un rectangle de leds aux couleurs chaudes pour créer une lumière indirecte et souligner le plafond.

Architecture Loewenguth

Architecture Loewenguth

Architecture Loewenguth

Architecture Loewenguth

Un bon plan pour faire des économies, pensez à jeter un oeil au mobilier de bureau parfois moins cher. Comme ici les chaises de l'espace repas, un bleu royal éclatant qui tranche avec le côté "laboratoire" de la cuisine.

Architecture Loewenguth

Architecture Loewenguth

Du côté de la suite parentale c'est l'ambiance montagne qui domine avec des couleurs plus sombres et l'utilisation de revêtements de murs façon "peau de vache". 

Architecture Loewenguth

Architecture Loewenguth


Seule exception la salle de bain. Des trous dans le mur permettent d'alléger la petite salle de bain contrainte de garder cette cloison en plein milieu. Les couleurs acidulées donnent du peps à la pièce.

Architecture Loewenguth

Cerise sur le gâteau cette magnifique piscine intérieure offre un moment de relaxation bien mérité. La pierre naturelle choisie chez Porcelanosa apporte douceur et chaleur. 

Architecture Loewenguth

Architecture Loewenguth

Architecture Loewenguth