*Une inspiration déco * Une bonne adresse * Un coup de coeur*
Textes et photos de Caroline Boeglin

mardi 10 juin 2014

Comme un air slave!

Pour un week-end calme et volupté le gîte du Schweighof c'est The adresse. 
En pleine campagne sundgauvienne, au bord d'un petit étang animé de grenouilles c'est ici que vous écrirez votre livre, terminerez votre puzzle ou commencerez le crochet. 



Décoré par Emilie cette maison nous emmène dans un univers kitsch rétro. Où la dentelle devient tendance, où les murs blancs deviennent invisibles, où les coussins ont le droit d'être à fleurs.









Emilie est imprégnée de son séjour en Russie, simplicité et douceur, couleurs et matières chaudes. On voyage, on s'évade, on s'inspire. Les meubles sont chinés, juste repeint en blanc ou pastel. Une table en Formica jaune acidulé donne du peps à la cuisine. Un lit romantique dans le salon pour une sieste paisible.










On complète le voyage en faisant un tour dans la Boutique Café juste à côté pour un shopping scandinave. Emilie vous reçoit chez elle et tout est à vendre. Une sélection originale qui vaut le détour, et pour une pause café les portes vous sont grandes ouvertes.











Le Schweighof
Chambres d'hôtes et gîte
et
La Boutique Café
chez

Emilie et Michel Juen
Altkirch
06.42.84.86.33















mardi 27 mai 2014

Le loft de Marc Felten, vive les contrastes!


On aime les rénovations, on aime l'alliance vieilles pierres et matériaux contemporains. Ce loft de 200m2 en est l'exemple parfait: il faut mélanger les styles et les époques, visite guidée du home sweet home de Marc Felten, artiste et amateur de "Beau" qui s'est improvisé architecte d'intérieur avec succès.



Il y a plus de 10ans, Marc tombe sous le charme de ce bâtiment à l'abandon, chargé d'histoire et au charme romantique. Entouré de verdure il abritait jadis, un couvent, une ancienne brasserie ou encore le dépôt d'un droguiste. 



Ils sont quelques propriétaires à retrousser leurs manches pour redonner vie à la bâtisse qui date du 19ème siècle. Chacun étant aujourd'hui installé dans une partie du bâtiment, Marc, choisi le rez-de-chaussé pour y aménager son lieu de vie ainsi que son atelier de peintre. 



Ce qui frappe quand on entre chez lui se sont les perspectives. Il choisi de décloisonner l'espace pour garder la profondeur de la pièce à vivre. Sur une longueur de plus de 20m il organise un espace cuisine, salle à manger, salon et coin télé rythmés par de hautes fenêtres des deux côtés de la pièce.



Bonne nouvelle à tout les sceptiques du matériau type Corian, il vieilli plutôt bien. Le plan de travail ainsi que le bar sont dans une teinte légèrement grisée, 11 ans plus tard il est toujours aussi net et sans tâches. L'espace cuisine est tout d'abord délimité au sol par un béton  brut simplement poncé et protégé par un vernis hydrofuge. Ensuite Marc fait réaliser des meubles pour matérialiser la cuisine en prenant soin d'y inclure des éléments courbes pour adoucir les perspectives. 


Au mur, il conserve les pierres apparentes façon clin d'oeil ainsi que tout les encadrements de fenêtres en briques. Le plâtrier réalise un beau travail de finition en corniche pour faire la transition entre le plafond et la pierre. Intéressant le contraste avec son tableau coloré.




Pour séparer l'espace salle à manger du salon quoi de mieux qu'une cheminée. Et pour organiser du rangement malin, Marc imagine des placards tout hauteur fixés dans le mur façon box en y intégrant par la même occasion le téléviseur. Ces placards ne reposent pas au sol, ils semblent flotter ce qui allège leurs lignes.





Côté mobilier il associe des canapés en cuir blanc contemporains à un buffet Henri II habituellement sombre qu'il a fait peindre en blanc chez des professionnels équipés d'une cabine. Effet boeuf garanti!



Côté salle de bain, il doit trouver une parade pour faire rentrer la lumière, il installe donc une paroi translucide qui donne dans la chambre à coucher. Sa baignoire sabot profonde est posée au ras du sol légèrement surélevé. Le tout entouré de bois façon pont de bateau. 



Son atelier se trouve au fond du couloir, le béton brut au sol est ponctué de tâches de peinture. Un bel écrin surplombé de grosses poutres pour une création pop et pleine d'énergie alliant impression numérique et peinture acrylique.



A l'extérieur Marc souligne les vieux murs avec des rosiers anciens et une glycine. Sa terrasse aménagée en palier permet la culture de plantes aromatiques et offre une perspective sur les champs voisins. Le terrain en pente est ainsi dompté et permet la création de différents univers paysagés. 


Le plus c'est son petit bassin en inox façon jacuzzi. De petite dimension les buses à contre-courant permettent de nager sans  avoir une grande superficie. L'inox a été réalisé en un seul bloc et soudé sur place. C'est un matériaux qui permet de garder la chaleur de l'eau, il est très résistant à la corrosion et aux chocs et facile d'entretien. L'effet miroir donne au bassin un aspect presque luxueux qui contraste avec la terrasse en bois brut patinée par les saisons.


Ces bassins inox sont une alternative dans nos régions où le choix des revêtements de piscine sont restreints à cause du gel en hiver. Son aspect contemporain contraste avec la vieille bâtisse, un contraste qu'affectionne particulièrement les propriétaires.


Le charme de cet intérieur réside dans l'alternance des contrastes. Un juste équilibre entre vieilles pierres et matériaux contemporains, couleurs sobres dynamisées par des oeuvres d'art vitaminées. 

Pour en savoir plus sur Marc Felten: www.marcfelten.com

mardi 20 mai 2014

En mode industriel pour un showroom déco

Véronique Gerber est décoratrice, en achetant son corps de ferme elle s'est tout de suite projeté dans l'ancienne étable. Les volumes offraient de belles possibilités, un gros chantier plus tard son atelier, son showroom déco et un lieu convivial d'expos et de rencontres étaient nés.


L'extérieur évoque l'esprit loft, les baies vitrées noires élancées donnent un look industriel, les briques ont été conservées après avoir été nettoyées. L'architecte Olivier Moran a pris soin de préserver le bâtiment et de le rénover en harmonie avec les maisons autour. Ainsi la fenêtre la plus haute sur la façade est en demi-lune, faisant écho aux ouvertures du presbytère voisin.



L'intérieur est un mélange harmonieux de bois, pierre, verre et métal. Véronique allie volontiers le mobilier industriel, aux antiquités, aux oeuvres d'art contemporaines. 



Le sol est en pierre calcaire Lima il vient de chez Fernand Kriess, tailleur de pierres.


Véronique est une artiste dans l'âme. Elle crée depuis de nombreuses années, des objets déco, de la vaisselle des sculptures et des bijoux en porcelaine et céramique.






Le bar en verre a été réalisé par André Freydt, créateur verrier à Furdenheim.


Un des éléments majeur du rez-de-chaussé c'est l'escalier en métal brut monté sur un limon central. Il est signé par la société Escasteel et Jean-Marc Speich.



Au premier étage les volumes sont toujours aussi remarquables. Véronique y aménage, un espace salon, le bureau de son mari ainsi qu'une chambre d'ami.





Petit coup de coeur pour la sélection de lampes qu'elle a déniché.

En mode ludique pour la lampe ballon de la collection Memory. Elle est signée par le designer tchèque Boris Klimek pour les éditeurs de luminaires Brokis. Le verre opale évoque la légèreté d'un ballon baudruche, les fixations sont invisibles, j'aime cette touche de fantaisie dans la monté d'escalier. Elle existe aussi en suspension et en différentes dimensions.


La suspension Shiny Shadow de chez Smarin semble flotter elle aussi au-dessus du bureau. Elle est en soie avec des leds intégrés. Elle diffuse une lumière douce et évoque la lune.


Dans la chambre à coucher Véronique a réalisée elle-même cette lampe à partir de morceaux de tissus cousus.



Petit coup de coeur pour les créations de Carole Lang, créatrice de papiers machés et de céramiques.


Besoin de conseils déco, de coaching, envie de refaire une pièce faites appel à 

Obershaeffolsheim
06 14 35 76 11